26.09.2019

La vie au domaine

Vendanges 2019 sous le soleil de Sancerre pour Joseph Mellot

En Centre-Loire, comme dans de nombreuses régions viticoles, il est tombé très peu d’eau au cours de l’année viticole. Dans le sancerrois, un temps très sec, beaucoup de soleil et quelques épisodes de canicule ont amené la vigne à tout donner aux raisins, juteux et aromatiques. « Elle a été une bonne mère », comme aime le dire Laurent Goussard, chef de culture chez Joseph Mellot.

Avec Norbert Buchonnet, l’œnologue maison, et Catherine Corbeau-Mellot, ils savent le travail accompli tout au long de l’année, le soin porté à chaque parcelle. Avec l’humilité qui les caractérise, ils sont optimistes quant aux vendanges 2019.

C’est ensemble qu’ils décident du bon moment pour cueillir les raisins, parcelle par parcelle. Ils s’appuient sur des analyses bien sûr, mais rien ne remplace leur concertation in situ. Ils se retrouvent dans les vignes, observent et goûtent quelques grains. En peu de mots, et beaucoup de connivence, leur décision est vite prise.

Coup d’envoi des vendanges 2019 au Domaine Joseph Mellot

A Sancerre, les vendangeurs du Domaine Joseph Mellot ont démarré de bon matin, lundi 16 septembre, dans les parcelles de Pinot noir. Le raisin rouge, de parcelles sélectionnées,  exclusivement cueilli à la main, est destiné à l’élaboration soit de Sancerre rouge soit  de Sancerre rosé. Les raisins blancs de Sauvignon, cépage unique des vins de Sancerre blancs, sont sur le point d’atteindre leur pleine maturité, et le rythme des vendanges va s’accélérer, jusqu’au grand rush des prochains jours.

Des vendanges sereines et joyeuses chez Joseph Mellot

L’équipe est sereine, tout a bien été préparé ! Les raisins sont triés en même temps qu’ils sont vendangés, en matinée, car les belles journées de septembre offrent encore des après-midis bien chauds. A peine les raisins cueillis, ils sont acheminés à la cave.

La vendange est déposée dans le conquet de réception, puis l’égrenoir permet de ne garder que les grains de raisins. Le tout est ensuite acheminé jusque dans les grands pressoirs pneumatiques, qui peuvent contenir jusqu’à 6 tonnes. Il faudra ensuite 2h30 à 3h pour presser cette quantité de raisin. Le marc, c’est-à-dire les résidus des grappes pressées (la peau, les pépins…) seront récupérés par la distillerie, c’est une mesure réglementaire et obligatoire. Quant au jus, il chemine jusqu’à la cuve de réception, où il est immédiatement refroidi à 8-10°C. Le débourbage sera effectué environ 48h après… et la vinification pourra débuter.

Joseph Mellot, éco-responsable jusque dans les caves

Les équipes se relaient pour déjeuner ou tout simplement faire une petite pause bien méritée. En fin de journée, tout le monde est à pied d’œuvre pour ranger la cave, nettoyer conquet, érafloir, pressoirs et pompes… Soucieuse de son impact environnemental, à la cave comme dans les vignes, la team Joseph Mellot nettoie d’abord les pressoirs à la brosse, pour limiter sa consommation d’eau ! Le travail n’empêche pas la connivence et la bonne humeur, ni la fierté à participer à ce grand moment de l’année que constitue le début des vendanges, à Sancerre comme dans toutes les appellations du Centre-Loire !

On s’active aussi dans la cave historique du Domaine Joseph Mellot

Dans la  cave historique située sur les hauteurs du piton sancerrois, au cœur du village, les jeunes s’activent aussi. Il leur faut de la méthode pour descendre les fûts de chêne neufs dans les entrailles de la cave ancienne, à l’accès difficile. Il leur faut aussi beaucoup d’application pour les disposer dans un alignement parfait. Les derniers ont été rangés mercredi 18 septembre : tout est prêt à accueillir le prochain millésime qui y sera vinifié et prendra le temps de vieillir dans la cave historique de Joseph Mellot.